• Anglais
  • Français
  • Italien

Analyse GC des précurseurs de l’ozone selon le décret DL183

Avec le décret législatif (DL) 183 du 21 mai 2004, l’Italie a mis en œuvre la directive européenne sur l’ozone, établissant la mesure (au moins sur une base horaire) de 30 hydrocarbures (HC), précurseurs de l’ozone, au moyen d’une analyse chromatographique en phase gazeuse (GC).

Description

Le formaldéhyde (HCHO) et les hydrocarbures totaux non méthaniques (TNMHC) doivent être ajoutés à cette détermination.

Sur la base de l’expérience acquise en Europe et aux États-Unis, les 30 HC ont été identifiés en fonction de leur potentiel de formation d’ozone et de leur forte présence dans la basse troposphère (primary boundary layer, PBL). Le DL prévoit également que : « pour les installations industrielles, en particulier les installations pétrochimiques, et pour les installations et activités impliquant l’utilisation de solvants, les mesures doivent être effectuées en tenant compte des cycles de production spécifiques, évalués sur la base du type et des quantités de COV émis ».

L’analyse automatique in situ des précurseurs de l’ozone est réalisée avec un cycle d’analyse horaire incluant l’enrichissement sur un piège suivi d’une séparation chromatographique en phase gazeuse sur une double colonne.
Pendant le cycle chromatographique, le piège est reconditionné puis échantillonné. Tous les paramètres instrumentaux (échantillonnage et analyse) sont réglés et contrôlés par un logiciel dédié.
L’analyse GC bidimensionnelle qui suit l’échantillonnage est basée sur le principe de commutation de Deans. Il s’agit d’une combinaison de deux colonnes capillaires de polarité et de sélectivité différentes connectées en série qui, lorsqu’elles sont correctement connectées, permettent de mesurer les hydrocarbures dans la plage de volatilité C2-C12 sur deux détecteurs différents.

Le système Markes, utilisé avec succès lors d’une campagne de surveillance sur un site urbain et dans un laboratoire de mesure des émissions des véhicules, a produit des données fiables qui, traitées avec des modèles de récepteurs multi-variables, ont permis de calculer le pourcentage d’ozone attribuable aux véhicules à essence et diesel. Les applications sur des ensembles de données de dizaines de milliers de mesures par précurseur déjà réalisées dans d’autres pays comme la France, par exemple, constituent un témoignage efficace du potentiel dont disposent les données requises par le DL 183.

Notes d'application
115_Solution analytique personnalisée : Analyse GC des précurseurs de l’ozone selon le DL 183
Taille du fichier: 1 Mo

Download

Complétez l'inscription pour télécharger

Informativa Privacy

Demander des informations

Remplissez le formulaire pour être contacté par le responsable de ligne

Inscription SRA Technical News:*
Je consensje ne consens pas
Activités de marketing:
Je consensje ne consens pas